Pourquoi j’ai faim : synthèse de l’intro

pk

Commentaires sur le livre de Marie Thirion, “Pourquoi j’ai faim”, édité chez Ablin Michel en 2013.

Le livre du Dr. Thirion me fascine par son manque de scienficité, son arrogance et son manque de sources correctes… Mais il y a des passages intéressants, et j’ai envie de les isoler. Tentative de synthèse.
En romain ou en image : citations choisies du texte du livre.
En italique : mes synthèses et commentaires.
1: l’Intro
p.11 [Le mot faim] n’a aucune neutralité. Les émotions les plus archaïques s’y téléscopent. La folie semble toute proche, prête à nous envahir pour quelques heures de retard dans un repas […]

Continuer la lecture de « Pourquoi j’ai faim : synthèse de l’intro »

La Grammaire Inclusive

Transcription réécrite d’une conférence à Nantes, ScreenHunter 729au Festival des Utopiales 2019 . Version1.2, par Fabien et Audrey. La salle était noire de monde, nous avons eu envie de transcrire les débats.

Les intervenants qui s’exprimaient étaient : Ketty Steward, Sara Doke, Baptiste Beaulieu. La version audio est dispo sur ActuSF si besoin.

La Grammaire Inclusive  : code, langue ou fait de société ?

Il existe de multiples écritures inclusives et c’est une bonne chose. Partons du principe que nous sommes tous pour. Mais comment la comprendre, comment la langue peut-elle travailler sur les discriminations et inclure le maximum de personnes ?

“Ecriture épicène”, une définition :
Ensemble de règles et pratiques qui visent à éviter toutes discriminations supposées par le langage ou par l’écriture. On parle aussi d’écriture non sexiste, dé-genrée.

Dans les racines latines, il y a trois genres grammaticaux : le masculin, le féminin, et le neutre. Aux environs du XVIIe, on a enlevé le neutre ainsi qu’un certain nombre de noms de métiers féminins tel que doctoresse ou autrice. La volonté était d’écarter les femmes des métiers intellectuels. On passe alors du pluriel de proximité au masculin l’emporte.
Une volonté explicite de hiérarchiser les genres arrive à ce moment là, notamment avec la création de l’Académie française par Richelieu. « Lorsque les deux genres se rencontrent, il faut que le plus noble l’emporte », affirme l’abbé Bouhours en 1675. « Le genre masculin est réputé plus noble que le féminin à cause de la supériorité du mâle sur la femelle », complète en 1767 le grammairien Nicolas Beauzée.

Continuer la lecture de « La Grammaire Inclusive »

Moi

Je m’appelle Fabien,
Après avoir étudié la physique et le journalisme, j’ai travaillé pour la presse scientifique écrite, pour finalement préférer de loin l’animation vivante et l’enseignement. La vulgarisation des sciences est ma constante. J’ai travaillé pour des structures comme la Cité des Sciences ou les Petits Débrouillards, mais aussi pour l’audiovisuel comme sénariste.
J’écris depuis mon adolescence.

Laisse-moi t’aider (4800mots)

Une nouvelle écrite en 2015 dans l’univers de mon roman “Les Prisonniers de la Voûte étoilée”, PVE.

Elle n’avait pas sept ans, elle marchait seule dans une nuit éternelle.

La fatigue saccadait son pas, le froid avait gercé sa peau, mais entre ses masses de cheveux sombres son regard ne faiblissait pas.

Incandescance d’une maturité trop tôt acquise. Elle etait la seule leur que je croisa dans la nuit.

Le soleil était à cette époque deux fois plus petit que la Lune. Les plantes les plus résistantes étaient mortes peu après que les océans aient gelés.

La race humaine m’avait chargée de la résurrection de la Terre.

J’étais en mille endroits à la fois, je volais jusque l’orbite et nageais profondément dans l’écorce terrestre. Je bâtissais des monts et une merveille, la plus grande de toutes celles jamais imaginée par le genre humain.

Je cru pouvoir l’aider. Je savais fusionner des atomes ou construire en série des tours de mille kilomètres de haut ; aider une petite fille était à ma portée.

Je la découvris un jour que je volais entre le Sri Lanka et la France. Je la vis se faufiler dans un ancien entrepôt. Une fraction de moi descendit du ciel pour
Continuer la lecture de « Laisse-moi t’aider (4800mots) »

Mes médias

réseaux.jpgJ’exprime mes passions :

> pour la science sur l’instagram Constellabulles.

> pour l’écrit sur l’instagram Mire à mots.

> pour la lecture orale sur le soundclound Voix de Fabien.

> pour l’écriture sur le blog wordpress Entorticolicoté où vous vous trouvez actuellement.

J’ai aussi des tumblr,  avec des photos de mes petits bricolages domestiques, de claviers, des réflexions sur la narration… et de mes moments en café, sur un banc ou ailleurs, à lire et à écrire

J’ai aussi un twitter et quelques autres réseaux, mais dont je chercher encore à comprendre l’usage…

Plus on regarde, moins on voit de licornes (2030 mots)

Match d’écriture Imaginales 2019. Contrainte “Plus on regarde, moins on voit.” Deux contraintes supplémentaires que j’ai piochées au hasard : « abattoir de licorne » et « sommet du mât ». 2h d’écriture environ.

Fabien NICOLAS, 24 mai 2019, Épinal. Retravaillée ensuite.

Plus on regarde et moins on voit de licornes.

Plus vite je saute, plus vite j’échapperai au froid et à la noirceur. Une impulsion irrépressible m’a amené en haut de cette balustrade rouillée, seulement suspendu aux haubans torsadés du pont. Mais dans l’air humide du fleuve, alourdi par mes seize kilos de plombs aux chevilles, debout au bord du vide, je ne parviens pas à lâcher prise. Continuer la lecture de « Plus on regarde, moins on voit de licornes (2030 mots) »

Les Mages de l’Informe – Chapitre 1 part 3 (405 mots)

Fronçant les sourcils, Célian tira en arrière son petit frère et s’agenouilla à sa place, plateau et bières en équilibre sur une main. Ellimac se recula pour surveiller que les clients ne le bousculaient pas.

– C’est la Bête tu crois ? demanda Ellimac avec excitation. Ça n’aime pas les orages, hein ? Continuer la lecture de « Les Mages de l’Informe – Chapitre 1 part 3 (405 mots) »

Les Mages de l’Informe – Chapitre 1 part 1 (885 mots)

Chapitre 1 : Les deux garçons et la foudre

Soulevant l’épaisse toile de la fenêtre, Ellimac jeta un œil à l’extérieur. D’épais nuages noirs s’accumulaient dans le ciel, couvrant la plaine d’une ombre immense.

— Elli ! rugit son père depuis l’arrière, ces fenêtres ne vont pas se graisser toutes seules !

Continuer la lecture de « Les Mages de l’Informe – Chapitre 1 part 1 (885 mots) »